Solidarité Burkina
Accueil du site > Notre association > Historique > Historique des actions de l’association

Historique des actions de l’association

mercredi 7 septembre 2011, par Administrateur

ACTIVITES DE L’ ASSOCIATION SOLIDARITE BURKINA DEPUIS 1994  [1]

- collecte de livres
- collecte de médicaments
- collecte de bicyclettes pour aider à la scolarisation
- reboisement (envoi de jeunes français sur site)
- correspondance scolaire
- recherche de coopération concertée avec divers partenaires burkinabés
- participation et organisation de manifestations diverses pour faire connaître le Burkina Faso et financer nos actions : - concours de poésie - festival annuel de solidarité - festival waka au profit des actions à Léo et Collège Marie Curie à Ouagadougou

- envoi de jeunes éducateurs en formation pour des chantiers de reboisement et de découverte
- envoi de véhicules usagés à la mairie de Léo (aide importante de l’acodège)
- accueil de diverses délégations burkinabées - actions culturelles lors du festival - aide à la formation sur la décentralisation avec le conseil général et le conseil régional pour des grands administrateurs (haut commissaire, préfets…)
- parrainage depuis 1996 de vingt jeunes adolescents nécessiteux pour leur scolarisation au collège Marie Curie (une jeune adulte en formation à l’IRTESS de Dijon). Cela a été possible grâce à l’aide de l’ACODEGE, de l’IRTESS et de la Région. Nous souhaiterions intensifier les actions de cet ordre .

- envoi régulier de matériel pour l’aide au Collège Marie Curie et le centre de jeunes filles de Léo. Ce centre de jeunes filles que nous avons longtemps soutenu périclite et nous privilégions l’aide à la maison de la femme de Léo à charge pour ses membres de poursuivre la formation des jeunes filles selon nos principes.
- Visite pluri-annuelle du président honoraire pour vérifier la bonne utilisation des moyens mis à disposition et évaluer les projets en cours.

- actions de sensibilisation à la prévention du sida avec la maison de la femme. Recherche des femmes atteintes de lésions dues à l’excision mais aussi atteintes de cancer de l’utérus. Si actuellement la mise en place de traitements génériques est en bonne voie pour la lutte contre le sida, nous sommes en échec vis-à-vis du traitement du cancer de l’utérus. Madame Ladrée est à la recherche de partenariat avec des hôpitaux qui pourraient assurer gratuitement les opérations chirurgicales nécessaires si c’est encore possible.
- mise en place d’une coopérative pour produire de la spiruline (algue permettant de lutter contre la malnutrition).(financement privé et associatif, recherche d’interventions de collectivités territoriales françaises).
- aide ponctuelle à des micros projets : construction de magasin, maraîchage, aide à la création de commerce, restauration…
- projet d’expertise en Sissili sur l’adéquation entre l’organisation des services sociaux et les besoins réels (gestion des moyens, formation des personnels). A terme des échanges et des projets d’action de formation pourraient voir le jour avec des partenaires de Côte d’Or.
- la création d’une structure d’accueil de public en difficulté est en projet. Elle permettrait l’accueil au Faso de jeunes français sur des chantiers école. Elle permettrait aussi un échange avec le milieu associatif et les services sociaux de Sissili.

Le président honoraire a mené et mène encore des actions de formation en direction des enfants en difficulté. Il a à ce titre formé l’équipe de la maison de l’éveil dirigée par Madame le Docteur Savadogo. Cet établissement accueille des enfants autistes à Ougadougou . Il a aussi déposé un dossier de création d’un établissement adapté pour enfants atteints de troubles envahissants du développement et de handicapés mentaux sur le modèle d’une ferme école. Malheureusement, ce projet n’aboutit pas pour entre autre des problèmes culturels et de priorités gouvernementales.

Notes

[1] Les actions listées dans ce document ne sont pas exhaustives.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0